10 APT – Chapitre XXII– Le Retour à La Maison

Ça y est, c’est fait!
Après une prise de sang sur ma puce qui m’a filé les larmes aux yeux, on était dehors.
Je ne suis plus dans la case « femme enceinte », mais dans celle de « nouveau né »… Un tout autre délire.
Le regard des gens a déjà totalement changé… Fini les yeux doux, je suis comme tout le monde maintenant.
La maison est différente… C’est comme lorsqu’on revient de voyage, elle parait plus petite.
Il faut qu’on prenne nos marques et qu’on fasse connaissance. Ma chance est que ma mère vit tout prés, alors j’en ai profité pour y laisser la grande Bestiole afin de vivre le changement en douceur. Je lui en avais longuement parlé pendant la grossesse, alors elle ne l’a pas vécu comme une punition. Elle venait à la maison après l’école et partait chez sa grand mère pour l’heure du dîner. Je suis consciente que c’est inhabituel comme façon de faire, mais on l’a plutôt tous bien vécu.
Bon… À nous deux Petite Crotte… Qui es-tu? À quelle sauce vais-je être mangée?
À la maternité, on nous avait dit que bébé dormirai toute la journée et nous ferai la fête la nuit… Au début, easy… T’es encore fraîche, excitée, tout va bien. Au bout d’à peine un mois… AÏE. En plus d’allaiter toutes les deux heures, je continuais à faire le ménage, la cuisine et j’avais même déjà recommencé à bosser. N’IMPORTE QUOI! Après six semaines de ce régime, ma sage femme m’a engueulée en me disant que si je continuais comme ça, dans six mois je taperai une grosse dépression et que personne ne comprendrait pourquoi car j’aurai un nourrisson et plus un nouveau né. Alors STOP, retour en arrière et on commence à dormir quand bébé dort.
Sur le papier, c est facile à dire, dans les faits… Bébé mange toutes les deux heures, il faut lui faire faire son rot et il ne faut pas le coucher trop vite pour éviter les régurgitations. Une fois que tout est fait… Oh, ça fait presque déjà deux heures, bientôt la prochaine tétée! Au lieu de se coucher, on se dit qu’on ferait mieux de ranger, manger ou se laver… Bah non! Même si ce n’était que vingt minutes, je dormais et vous savez quoi? Je récupérais! Aussi incroyable que cela puisse paraître, j’arrivais malgré tout à me reposer.
Pour le ménage, la douche et la cuisine, le transat était devenu mon meilleur ami. Mais bon, je n’avais jamais pris de douches aussi rapides et je n’avais jamais mangé autant de plats tout préparés.
Une fois sortie de la maternité, on se rend compte qu’on a énormément de doutes et encore plus de questions… Pas de souci, la sécu est là! Avec son programme PRADO, on peut recevoir la visite d’une sage femme à domicile. Je n’ai eu qu’une visite, mais elle était tout ce dont j’avais besoin pour être rassurée. Elle a pesé le bébé, nous a toutes les deux auscultées, m’a écoutée, a répondu à toutes mes questions, c’était très réconfortant.
L’expression orale du bébé maintenant.
– Les pleurs pour manger, Check.
– Les pleurs pour dormir, Check.
– Les pleurs parce qu’elle aime pas avoir les fesses à l’air, Check.
Alors c’est quoi ces derniers cris? En plus de ça, elle se tord dans tous les sens… 1+1= … Super, comme sa grande sœur y a dix ans, la miss me fait des coliques. Hurlements, bébé qui souffre, nous impuissants… Mais quel tourment. On lui massait le ventre, on mettait du chaud, RIEN!
Comme j’allaitais, j’ai retiré les sodas, les jus de fruits, les plats épicés et le chocolat de mon alimentation. Je me suis mise aussi à boire l’eau Mont Roucous avec son goût horrible, mais très faible en minéraux.
Ça a réduit ses coliques, mais c’était pas gagné. Dur d’avoir un bébé qui dort si peu et qui pleure autant.
Elle ne se calmait que lorsqu’elle était allongée sur nous les jambes repliées, ventre contre ventre. Au bout d’un mois de ce régime, voyant qu’elle tenait déjà super bien sa tête et bravant la recommandation, nous avons décidé de la faire dormir sur le ventre… sous notre surveillance. Après avoir parlé avec beaucoup de mamans, on était nombreuses à avoir pris la décision de le faire. Je fais partie de la génération où on nous couchait sur le ventre, maintenant, c’est sur le dos. Ce qui revenait dans toutes les conversations était quand même la peur de la mort subite du nourrisson qui n’est absolument pas anodine.
Au début, on ne pense qu’à ça et puis par la suite on prend la confiance… certainement à tort.
En tous cas, bébé dormait plus longtemps, mieux et avait moins de coliques.
evingel
C’est à ce moment là qu’on a enfin pu commencer à se créer une routine… DANS NOS RÊVES, contrairement à sa sœur, elle n’a absolument pas fait ses nuits à dix jours!