10APT – Chapitre XIV – Les Cours de Préparation à l’Accouchement

Alors y a 10 piges, j’ai assisté à un seul cours, mais en mode cancre de la classe… Je n’étais là que physiquement, ce qui se disait ne m’importait pas.
Surtout que toutes les femmes racontaient leur vie… C’était d’un ennui suicidaire.
Mais cette fois-ci… Qu’est ce que c’était intéressant… J’ai appris trop de choses sur mon corps… La nature est trop bien faite… On est trop des Transformers en vrai. On a appris les durées, les phases, les positions pour soulager, pour favoriser la descente du bébé, pour l’accouchement… Nan mais trop bien quoi! Des conseils médicaux pour se soigner par les plantes ou pas… C’était trop l’opposé de ce que j’avais vécu!
Bon, y en a toujours une qui essayait de transformer cet instant en un cours particulier pour elle et qui posait des questions, qui, si elles avaient germé un tout petit peu plus longtemps dans son crâne, y seraient restées… Mais vu qu’elle parlait plus vite que son cerveau, mes yeux sont montés au ciel assez souvent.
Heureusement pour les autres, je n’ai pu me retenir de sortir 1 connerie ou 20 pour rendre tout ça plus marrant!
Y a 10 ans, on m’a trop prise de haut. Avec mon air juvénile en mode « je me suis faite engrossée par mon camarade d’E.P.S du collège ». Je n’avais pas juger très judicieux d’exprimer mon merveilleux sens de la répartie. Et lorsqu’on a voulu nous mettre une vidéo des années 70 d’un accouchement, je me suis dit que c’était trop.
– C’est que vous n’êtes pas encore prête à accoucher. » m’a dit la connasse de sage-femme.
– C’est qu’en fait, je ne le vivrai pas sous cet angle, je fais confiance à mon équipe médicale, et si je ne regarde pas ma schnek s’ouvrir, c’est pas pour regarder celle d’une autre! J’ai arrêté les films gores à 16 ans! » et je me suis barrée.
Heureusement que j’avais suivi mon cours dans un hôpital différent de celui où j’accouchais… Je me serais retrouvée avec cette conne! Mais ma chance, c’est que tout ce qui a suivi s’est super bien passé.
Beaucoup d’entre nous ne vont pas aux cours, parce que les intervenantes sont rasoires et parlent comme s’il n’y a avait qu’une seule façon de voir l’accouchement… LA LEUR! Ce qui démotive de nombreuses femmes et qui les poussent à ne plus se renseigner. Si ça se passe comme pour moi y a 10 ans, c’est cool, mais si ça se passe mal, ça peut être très traumatisant.
Y a 10 ans, j’ai suivi mon cours dans une clinique, alors que j’accouchais dans un hôpital. Vu que les 8 séances sont remboursées par la sécu, je vous conseille, si vous n’êtes pas à l’aise avec les cours de votre maternité, d’aller voir ailleurs!
La mienne propose vlààààààà la tonne d’ateliers, et ils ont tous l’air super intéressants, je vais tous les faire : pour les papas, pour la douleur, pour les femmes qui accouchent ailleurs que dans leur pays d’origine, afin de les rassurer, des chants, de l’haptonomie, un cours sur la péridurale, sur comment gérer sa douleur, de la relaxation, l’allaitement, le retour à la maison, etc… trop de choix!
Pour mon premier cours, la sage femme était cool, pêchue, elle parlait tout le temps en son nom et non en celui du Seigneur des accouchements, elle a pris son temps, c’était top! On a fait des exercices, on a répondu à un quizz, j’ai même parlé avec d’autres futures mères à la fin du cours…

Et merde, je deviens sociable!!! Vivement qu’il sorte… Ça devient n’importe quoi tout ça!