12 Years A Slave

J’ai attendu ce film pendant très longtemps Un film VRAI, tiré d’une histoire VRAIE, sur un fait VRAI : L’ESCLAVAGE DES NOIRS.
J’ai vite fait vu un mini trailer cet été, j’ai vu le statuts de toutes les personnes qui y ont été, il a été récompensé aux Golden Globes, mais mon cerveau était hermétique, alors je n’ai rien retenu. J’ai débarqué dans la salle, avec pour seule info : Le film est tellement dur, que des journalistes ont quitté la salle, lors de sa projection.
Enfin, un film qui ne suggère pas, mais qui montre… c’est clair que ça change de tout ce qu’on a pu voir.
Il y a eu des films avant : AmistadLincoln et Django Unchained. Amistad est un très bon film sauf qu’il date de 1997. Lincoln, raconte plus l’histoire du gars qui a aboli l’esclavage qu’autre chose et Django était un film d’action avec pour fond, l’esclavagisme.slavery-evingelEn France : Case Départ, le premier film qui traite du sujet, mais dans la catégorie comique. Donc tant qu’on n’aura pas un vrai film, je n’irai pas rigoler sur ce sujet.
Mon cher pays ne reconnait que du très bout des lèvres ce pan de son histoire. Il suffit de voir la seule page qui évoque la traite négrière (commerce triangulaire) dans les livres scolaires d’histoire. Et j’ai plus retenu les épices que les être humains, c’est vous dire!!!
Je ne comprends pas comment ce film s’est retrouvé diffusé en France. Le réalisateur est noir, le héros est noir, le rôle féminin est noir… La seule raison que j’ai trouvé, c’est la présence de Brad Pitt, j’en vois pas d’autres. Bref…12-Years-a-Slave-evingel (2)Mercredi 22 janvier, séance à 19h05 au MK2 François Mittérand.

Synopsis : 1841, dans le nord des USA, Solomon Northup est un violoniste noir qui vit avec sa femme et ses enfants en parfaite harmonie avec les blancs. (Sachant que 100 ans plus tard, y a eu le Mouvement des Droits Civiques, je me suis demandée si ce contexte était pas un peu erroné… Bref, c’est une histoire, un film.) Un soir, il est kidnappé et emmené avec d’autres noirs libres dans le sud esclavagiste. Voilà l’histoire d’un homme né libre et réduit en esclavage durant 12 ans.12-years-slave-avis-sur-film-dhistoire-histor-L-mEkOv82h22 plus tard… Impossible de me lever de mon siège. Les spectateurs de la séance suivante me mettent dehors, alors que mes larmes ne sont pas encore sèches.
CLAQUE. Le film est dur, mais pas comme je m’y attendais. Ce n’est pas l’histoire de l’esclavage, mais l’histoire d’un esclave. Ne vous attendez pas à ce que l’on parle de l’Afrique, de la traversée en bateau, de la hiérarchie de la clarté épidermique et autres faits appartenant à cette terrible histoire. Le choc ne se trouve absolument pas là où on l’attend et ça m’a un peu déroutée.12-years-a-slave-evingelLe film est lent, traitez-moi de folle, mais pas assez à mon goût. Les plans fixes te font réaliser et vivre tellement de choses qu’il aurait fallu les prolonger encore un peu. Non, ce n’est pas du sadisme.
Le jeu de tous les acteurs est puissant. Y en a pas un pour tirer un autre vers le bas. Mais mention spéciale à Lupita Nyong’O. Est ce parce que je suis une femme? Est ce parce que je suis noire? Pendant tout le film, j’étais elle. Après 24h de réflexion, les mots me manquent toujours pour exprimer sa prestation. 12-years-a-slave-lupita-nyongo-evingelLa photographie est magnifique. Les paysages, les plans sont très beaux. J’ai vécu dans l’Alabama et ai toujours voulu aller dans le Mississippi et la Nouvelle Orléans pour ces mêmes paysages. Pendant le film je me suis sentie extrêmement conne, j’avais placé la vue avant l’histoire qui était arrivée sur ces terres. J’irai, c’est sûr, mais plus du tout pour les mêmes raisons.12-Years-a-Slave-2013-evingelSteeve McQueen, réalisateur anglais de 45 ans, a fait un film qui mérite toutes les récompenses qu’il va remporter. Ce film te fait passer par tous sentiments négatifs qu’un être humain peut ressentir. Et pourtant, à la fin, je n’étais habitée que par le choc et la réflexion.
J’ai plein de mots dans ma bouche, mais ne peux pas tout raconter sans vous spoiler, alors… ALLEZ-Y. Je ne vais que très rarement au ciné, j’ai pas la carte UGC, donc un peu plus critique sur la qualité des films. Même si à la fin, vous n’avez pas aimé le film, cette leçon d’histoire ne fera de mal à personne.

Dans le trailer, ils ont mis TOUTES les scènes de Brad Pitt. SACHEZ LE!!!

D’ailleurs, je recherche des livres destinés aux enfants, traitant du sujet de l’esclavage des noirs. Je ne suis pas assez pédagogue et renseignée sur le sujet pour pouvoir en parler avec ma fille. Si vous avez des pistes… JE PRENDS!

0 thoughts on “12 Years A Slave