Mardi Gras x Nouvelle Orléans x Brass Band

Si ces 3 mots ne vous parlent pas, sachez qu’ils signifient un but à atteindre pour moi. Je veux et J’IRAI un jour, à la Nouvelle Orléans, pour Mardi Gras écouter des Brass Band!
Je ne vais absolument pas jouer les expertes en jazz… ce serait pathétique. J’aime cette musique et les sentiments qu’elle me procure. Mais elle est tellement complexe et il y a tellement de courants, que je ne peux pas m’étendre autrement qu’en balançant des sons et des vidéos.
C’est une musique populaire à la base devenue élitiste en France. Mais grâce à ma mère d’abord et à internet ensuite, j’y ai accès assez tôt et facilement. Je vois bien qu’autour de moi, on est pas très très nombreux à en écouter, mais si avec ce post, j’arrive à rallier 2/3 personnes à ma cause, j’aurai déjà gagné ça!hot8brassband_hrLà, je vais vous parler des Brass Band (fanfares), car se sont eux qui mettent le feu dans les rues pendant Mardi Gras. A la base, ils viennent de l’armée avec les flûtes, les tambours et tous ces trucs que tu vois dans les films sur la guerre de Sécession. Et puis, ça a vite été remixé façon Jazz à NoLa (surnom pour Nouvelle Orléans). Ils sont maintenant majoritairement composés de cuivres (trombones, trompettes, tubas, saxos), de percussions et des fois de chanteurs.

Les mecs sont en baggys, se posent au coin d’une rue et déchirent tout!

Les gars du moment : Hypnotic Brass Ensemble et Broken Brass Ensemble.
Alors eux, tu te dis qu’ils vont te braquer ou alors te balancer un rap lourd et sale.

Et eux, vont te vendre de la Meth ou chanter du rock.

En ayant rdv au métro Etienne Marcel, je suis tombée par hasard sur un brass band à Paris lors de l’édition 2013 du Beaujolais Nouveau : les Charlots d’Eon, et c’était un pur kiff!

Dans le sud des USA, tous les ans, il y a un concours de fanfares universitaires. Si vous avez vu le film Drumlines, vous savez de quoi je parle.
treme-evingelPour en connaître plus, je vous conseille la très bonne série en 4 saisons de la chaîne HBO, TREME.

Synopsis : On découvre un panel de personnages issu de milieux très différents avec pour seuls point commun, la Nouvelle Orléans après l’ouragan Katrina. Du ghetto au plus hauts fonctionnaires, on découvre les dessous de cette incroyable ville. 
Tremé est un quartier musical far de NoLa. La série a été produite par les gars de The Wire, alors je vous laisse imaginer la finesse de la série. La majorité des acteurs est issue de NoLa et ils jouent tous de façon très juste. Avec une bande son récompensée un paquet de fois aux USA, chaque épisode est la découverte de plusieurs artistes locaux et internationaux. Et quand ils parlent de bouffe… je baaaaaaave!
Attention, la série est très lente, très subtile mais j’ai adoré ce rythme justement. C’était un total kiffe pour moi, j’ai saigné chaque épisode dès le lendemain de sa diffusion et ce pendant les 4 saisons! Elle n’a hélas pas eu le succès qu’elle méritait à mes yeux, mais reste une très très grande série au même titre que The Wire. Elle nous montre d’ailleurs que l’accès à la musique aux USA n’est pas du tout une question de porte monnaie contrairement à la France. Ici, ça coûte une blinde ou alors t’as de la flûte en 6e.. YOUPI, merci pour cette ouverture musicale!
Le générique est signé John Boutté qui fait plusieurs apparitions dans la série d’ailleurs.